2011: Roumanie/Gura Solcii

Province de Suceava Avril 2011

Durant les vacances pascales 2011, l’équipe d’Aide en Raid est partie pour un nouveau raid humanitaire; Elle s’est rendue à Gura Solcii, petit village souvent sinistré en raison de crues de la rivière Solca et de boues provenant du ravinement d’une colline proche du village. Gura Solcii se situe dans la province de Suceava au Nord-Est de la Roumanie.

Le village compte environ 700 âmes, dont plus de la moitié a moins de 20 ans. Chaque famille a en moyenne 6-7 enfants. Pas de route goudronnée dans ce village. Une école pour tous les degrés jusqu’à la fin de l’école obligatoire (degrés 1 à 8). La rivière Solca et la rivière Suceava qui bordent le village sont souvent en crue et inondent celui-ci. Un pont construit il y a quelques années par les autorités roumaines a été détruit lors d’une des crues de cette rivière. Il n’y a pas d’argent ni d’intérêt actuellement pour le reconstruire.

 

La famille de Danil COZACHEVICI, l’enseignant du roumain et de religion du village, nous accueille pour Pâques. Nous leur remettons notamment une quinzaine de sacs 110 litres de vêtements récoltés spécialement pour cette occasion, ainsi que des médicaments. Ces habits seront distribués par eux aux plus démunis et les médicaments seront remis au médecin qui n’était pas présent lors de notre passage.

Nous visitons l’école du village et diverses familles, toutes vivant en auto subsistance. Chaque famille a une ou deux vaches, des poulets, parfois un ou deux cochons.

La famille COZACHEVICI est privilégiée: leur maison est raccordée à l’eau courante! Mais, attention, ce n’est pas l’eau courante venant de services publics des eaux: cette famille a la chance d’avoir une pompe électrique privée! Et il n’y a que quelques maisons qui sont ainsi équipées dans tout le village. Il n’y a pas de canalisations des eaux usées, chacun ayant un système de fosse sceptique. Pour le reste, beaucoup de déchets finissent dans la rivière Solca… La plupart des habitants n’ont pas de véhicule. Il n’y a qu’une dizaines de propriétaires de voitures dans tout le village!

Chacun a accès à l’électricité. Le téléphone portable ou non n’est pas courant, car cher. L’accès à Internet n’existe que pour quelques personnes et à un débit très faible. Plusieurs maisons sont équipées d’antennes satellites. Le chauffage se fait au bois. A l’école, dans chaque classe, il y a un poêle à bois.

En matière de gestion des déchets, rien n’est prévu si ce n’est, une fois par mois, le passage aléatoire d’un camion de l’Etat. C’est la raison pour laquelle les habitants détruisent eux-mêmes leurs déchets en les brûlant. Toutefois, comme partout encore en Roumanie, la poubelle est le plus souvent la nature. Aux alentours du village, nous constatons que les bouteilles en pet et en verre sont jetées au petit bonheur la chance. Toutes sortes de sacs en plastique et autre détritus jonchent le sol sur les berges de la rivière Solca et dans le village. Une éducation citoyenne relative à la gestion des déchets devrait être dispensée. De même que la mise en place d’une véritable structure de traitement des déchets.

Les familles vivent en moyenne avec 150 à 200 € par mois, maximum. Il n’y a aucune activité autre que l’agriculture dans ce village. Il n’y a que deux petites épiceries (magazin-mixt) qui n’ont que des produits de première nécessité. Si un jeune veut étudier, il faut qu’il aille à Suceava. Et cela coûte extrêmement cher, de sorte que les familles du village ne peuvent tout simplement pas envoyer leurs enfants étudier pour apprendre un métier. Il faut compter environ 200 € par mois par enfant qui étudie en ville. Nous avons constaté que la plupart des habitants et des jeunes ne fument pas et ne boivent pas d’alcool. D’une part c’est trop cher et d’autre part la pression de la religion favorise l’abstinence totale. Les repas sont simples et principalement composés de ce que les habitants cultivent et produisent. Deux religions se côtoient dans le village: Les Pentecôtistes (70%) et les Orthodoxes (30%).

Plusieurs jeunes adultes ont déjà quitté le village pour aller trouver leur chance en ville ou à l’étranger, en Italie ou Autriche. Aucun n’est venu en Suisse.

Nos constatations nous amènent à souhaiter pouvoir sensibiliser les habitants pour la gestion des déchets et la préservation de l’environnement. Compte tenu de notre structure modeste, nous aimerions également parrainer les études d’un jeune homme ou une jeune femme de Gura Solcii. Nous pensons aussi fournir l’école en matériel scolaire.

Sans vous et votre soutien à nos projets, nous ne pourrions pas apporter l’aide que nous voulons amener à ces gens merveilleux et humbles qui sont devenus nos amis. Tous vos dons (habits, chaussures, lunettes, matériel médical, matériel scolaire, argent, etc.) sont les bienvenus! CCP: 10-742137-6. Un grand merci à tous!

Enfin, les habitants du village de Gura Solcii nous prient de vous présenter leurs chaleureux remerciements pour votre soutien et votre aide.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.