2011: Douar Agni – Famille Mohamed Azouguirh

DOUAR AGNI ALIGHANE IGHREM NOUGDAL – OUARZAZATE

Le 2 août 2010, nous avons rencontré, un peu par hasard, la famille AZOUGUIRH, alors que nous cherchions  notre chemin sur les pistes dans la région de Ouarzazate. Nous avons demandé si quelqu’un parlait français lorsque nous sommes arrivés près d’un hameau de quelques maisons. On nous a appelé Mohamed, un homme de soixante-deux ans, très cultivé qui nous a invité à prendre le thé et manger des figues. De fil en aiguille, nous avons sympathisé.

Les parents de Mohamed étaient agriculteurs. Il a grandi à Casablanca et a appris le français à l’école. Adulte, il a travaillé dans une usine de production de sucre et ceci jusqu’en 1975. Il a également travaillé comme ouvrier sur des chantiers internationaux. Il aurait souhaité, dans les années soixante, aller travailler en France, mais n’ayant pas obtenu les papiers nécessaires, il a dû renoncer à ce projet d’émigrer. Il est alors venu s’installer loin de la ville dans ce douar (hameau) au début des années 1980. Il s’y est marié au courant des années 1980 et a eu 7 enfants.

Son épouse s’appelle Aïcha; elle a une quarantaine d’années. Ses 7 enfants sont : Fatima, 21 ans, Saïda 19 ans, Mohamed 13 ans, Khadija, 11 ans, Hassan 10 ans, Rahma 8 ans et Ali 5 ans.

Nous sommes revenus leur rendre visite en 2011 et avons décidé de les aider plus concrètement en 2012:  C’est ainsi que nous sommes allés installer pour eux une pompe à eau solaire pour le puits du village (voir la page spéciale à ce sujet).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.